fbpx
skip to Main Content

Que choisir comme assainissement non collectif en cas de non raccordement au tout à l’égout ?

Que Choisir Comme Assainissement Non Collectif En Cas De Non Raccordement Au Tout à L’égout ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Que faire en cas de non raccordement au tout à l’égout ?

Le raccordement au tout à l’égout est obligatoire pour une habitation se trouvant dans une zone collective qui en dispose. Le  LEMA ou la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 est clair sur le sujet.

Cependant, en l’absence de réseau collectif des eaux usées, vous devrez penser à installer une fosse septique toutes eaux  ou une micro-station d’épuration individuelle sur votre terrain. Pour faire le bon choix, découvrez les avantages et les inconvénients de chacun de ces  systèmes.

Le principe de la fosse septique

Sachez que l’installation d’une fosse septique ne traitant uniquement que les eaux vannes d’une habitation est désormais interdite. Il faudrait que votre fosse septique toutes eaux  puisse récupérer toutes les eaux usées de l’habitation, c’est-à-dire à la fois les eaux vannes issues des WC et les eaux ménagères.

Une fosse toutes eaux se présente sous la forme d’une cuve enterrée dont l’installation ne doit pas se faire à moins de 35 mètres d’un captage d’eau. Elle ne doit pas non plus être placée à moins de 5 mètres de la clôture de votre voisin ou d’un arbre. Enfin la fosse toutes eaux sera séparée de la maison d’au moins 3 mètres. Une fosse septique toutes eaux  n’est donc pas faite pour les petites propriétés.

Une fosse septique permet de contrôler le flux des affluents, c’est-à-dire l’ensemble des eaux rejetées dans une maison. Elle purifie et liquéfie également les matières solides et tous déchets flottants de tous genres grâce à l’action des agents biologiques dont la fosse foisonne.

Les fosses toutes eaux sont construites en PVC ou en béton. Elles sont étanches et résistantes à la corrosion.

En confiant tous les travaux par un professionnel, l’installation et le coût d’une fosse toutes eaux tournent autour de  4000 à 5000 euros. Quant à son entretien, il doit être réalisé par un professionnel tous les 4 ans. Vidanger une fosse septique toutes eaux coûte  aujourd’hui entre 200  à 400 euros.

Le principe de la micro-station d’épuration

Une fosse toutes eaux n’assure que le pré-traitement des eaux usées.  Par contre une micro-station d’épuration effectue à la fois le pré-traitement et le traitement pour que l’eau qui en sort puisse être réutilisée en agriculture par exemple. Il s’agit en quelque sorte d’une  version améliorée d’une fosse septique toutes eaux.

Une micro-station d’épuration présente de nombreux avantages, le premier est ses dimensions non imposantes, idéales pour les petites propriétés. Elle ne génère pas non plus de mauvaises odeurs. Toutefois, contrairement à une fosse toutes eaux, elle est pilotée depuis une armoire technique que vous installerez dans la maison, ou depuis  un coffret protégé  à l’extérieur.

En général, les contenances d’une micro-station d’épuration varient de 3500 à 6500 litres pour un coût à l’achat entre 3000 et 5000 euros, hors travaux de mise en œuvre et installation.

Afin d’alimenter son système d’aération, une micro-station d’épuration consomme de l’électricité. Et comme tout système électronique, il n’est pas exclu qu’une micro-station d’épuration puisse aussi tomber en panne. Enfin, en comparaison à une fosse toutes eaux, une micro-station a un coût plus élevé à l’achat et à l’installation.

Remarque

Quel que soit votre choix, vous devez toujours en informer votre commune de résidence. Une fois votre dossier validé, ils enverront le SPANC, le Service Public d’Assainissement Non Collectif pour contrôler l’avant, le pendant et l’après chantier.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top