skip to Main Content

Installation d’une fosse septique : tout ce qu’il faut savoir

Dans le cas où votre habitation ne dispose pas d’un raccord avec la station d’épuration municipale, il vous faudra procéder à l’installation et à la pose d’une fosse septique. C’est un dispositif très important qui permet de traiter et d’éliminer les eaux usées de votre habitation. Suivez le guide pour tout savoir de ce type de système.

Différents types de fosses septiques

Dans la pratique, il existe deux types de fosses septiques. D’une part, les modèles classiques sont les plus anciennes et sont encore présentes dans certains foyers. A l’origine, ils servaient à collecter uniquement les eaux vannes. D’autre part, les fosses toutes eaux assurent le prétraitement de la totalité des eaux usées d’une habitation. Il peut s’agir aussi bien des eaux ménagères que de celles provenant de la cuisine, de la salle de bains ou encore des toilettes. Cependant, il faut préciser que ce système n’est pas en mesure de recevoir les eaux pluviales dans la mesure où leur débit est variable. Cette instabilité pourrait en effet induire un dysfonctionnement du dispositif d’assainissement non collectif.

L’installation et la pose étape par étape d’une fosse septique

L’installation d’une fosse septique s’apparente à un projet assez conséquent qui comporte diverses étapes. Avant de procéder à la mise en place proprement dite du dispositif, des travaux de terrassement, de raccordement et de remblai peuvent être à prévoir sur le terrain.

Les étapes préalables

Que vous choisissiez de poser le système d’assainissement vous-même ou de faire appel à un professionnel, les étapes sont similaires. Commencez par creuser un trou dont les dimensions sont supérieures à celles de la fosse septique. Déposez au fond du trou un lit de sable de 10 centimètres de haut. Assurez-vous de ‘horizontalité de cette surface avec un niveau à bulle et une règle de maçon. Disposez ensuite la fosse toutes eaux dans cet abri en veillant à ce que le niveau de sortie se trouve plus haut que celui relatif à l’épandage souterrain. Idéalement, il vous faudra garder une pente de 2 à 4% sur le chantier. Préparez des tranchées destinées aux drains et aux tuyaux d’évacuation. Elles seront larges de 50 centimètres et espacées d’axe en axe d’environ 1,5 mètres. Déposez par la suite un lit de sable de 5 centimètres pour accueillir les tuyaux entre les drains et la sortie de la fosse. Isolez finalement la fosse après l’avoir remplie d’eau. Cette mesure sert à la protéger d’éventuels cailloux en versant du sable tout autour.

L’installation et la pose de la fosse septique

Disposez vos tuyaux d’évacuation au niveau de la sortie de la fosse jusqu’au regard de répartition des drains. Aprè avoir raccordé la sortie des eaux vannes, procédez à l’installation d’un bac dégraisseur. C’est une étape indispensable si la fosse se situe à plus de 10 mètres de votre maison. En suivant la notice, mettez en place le système d’aération. Déposez des galets dans les tranchées tout en préservant une pente sur chaque drain. Posez finalement les drains et le géotextile par-dessus. Il ne reste plus qu’à recouvrir le tout de terre avant de tasser le sol afin de retrouver son niveau d’origine.

Bien choisir sa fosse septique

Le principe de fonctionnement d’une fosse septique est basé sur la décantation des matières solides. Vient ensuite la liquéfaction de ces résidus par fermentation en faisant intervenir les bactéries présentes dans les eaux usées. L’installation de ce dispositif étant assez onéreux, il convient de bien le choisir. Pour ce faire, il faut tenir compte de divers facteurs. Outre la capacité et la technique de pose, le volume du système est également crucial. Il est fixé en fonction de la superficie de la maison et du nombre de ses occupants. Il faut alors prévoir environ 3m3 pour un foyer disposant de 5 pièces principales. Pour le matériau, vous avez le choix entre l’acier, le ciment, le béton, le plastique ou encore la fibre de verre. Cependant, le fond doit être en béton et les parois en ciment ou maçonnées en briques.

Le prix d’installation et de pose

Avant d’installer une fosse septique, contactez un installateur professionnel qui se chargera de faire une estimation des coûts du projet. En général, le prix de l’intervention dépend du type de fosse choisi, de ses dimension et du salaire de la personne qui va mener l’opération. Le coût d’achat de la fosse revient entre 500 et 800 €. Compte tenu des dépenses annexes, il n’est pas aisé de définir avec précision le prix final d’une installation de fosse septique. Toutefois, le tarif moyen est fixé à 6 811 €. Dans tous les cas, prévoyez un budget entre 3 500 et 8 000 €. En guise d’exemple, la pose d’une fosse d’une capacité de 3 000 litres dans une habitation comportant 5 pièces principales varie de 1 100 € à 3 500 €.

Back To Top