skip to Main Content

Subvention fosse septique

Subvention Fosse Septique

La pose d’une fosse septique représente des dépenses significatives. Celle-ci peut même avoir de lourdes conséquences sur la situation économique des ménages. A l’égard de la grande charge que cela engendre, un certain nombre de subventions ont été instaurées par les autorités afin de simplifier la tâche. C’est ainsi que pour la mise en place de votre fosse septique ou de votre fosse toutes eaux à un prix attractif, ou par la mise aux normes de celles-ci, vous pouvez bénéficier de subventions et d’aides financières. Explications.

Les nombreuses subventions proposées

Plusieurs subventions et aides financières ont été établies par les collectivités et le gouvernement afin de vous aider à financer la mise en place ou la rénovation de votre fosse septique. Les paramètres à prendre en compte pour en jouir sont notamment votre localisation géographique, le type d’installation d’assainissement individuel ou non collectif à installer ou à rénover mais également vos revenus.
Nombreuses sont les subventions disponibles pour la mise en place de la fosse septique mais parmi les principales figurent les aides financières provenant de l’ANAH ou Agence Nationale pour l’amélioration de l’Habitat, qui sont essentiellement accordées par rapport à des critères de ressources personnelles. Ces aides s’élèvent à raison de 20 % à 30 % du coût des travaux et ne doivent pas être supérieur à une somme de 13000 euros par habitation. Les Agences de l’Eau attribuent également des subventions. Quant à la TVA, elle est diminuée à 5,5 % sur les matériaux et la main d’œuvre. Enfin, il y a l’éco-prêt à taux zéro.

Les conditions d’obtention des aides offertes par l’ANAH

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ou ANAH octroie des subventions pour la mise en place d’une fosse septique ou pour la réhabilitation de cette dernière. Cependant, certaines conditions sont à remplir pour aspirer à ces subventions. En premier lieu, l’habitation peut être occupée soit par un locataire soit par un propriétaire et celle-ci doit constituer une résidence principale bâtie depuis plus d’une quinzaine d’années. Autre condition, le coût des travaux doit être supérieur à 1500 euros et tandis que les ressources du ménage en question ne doit pas dépasser un seuil défini. La demande de subvention doit par ailleurs être obligatoirement établie avant même que les travaux n’aient commencés et ces travaux doivent être terminés suivant un délai précis après l’acquisition de l’aide. Enfin le demandeur de subventions ne doit pas avoir joui d’un prêt à taux zéro depuis une dizaine d’années.

Les aides octroyées par les caisses de retraite et les Agence de l’eau

Dans la majorité des cas, les agences de l’eau proposent leurs aides financières directement aux consommateurs. Les clauses d’obtention de ces aides sont différentes d’une agence à une autre. Pour en jouir, vous pouvez vous rendre à l’agence à laquelle vous êtes apparenté. Pour ce qui est des caisses de retraite, certaines attribuent aux retraités des aides et subventions pour les travaux de réhabilitation, d’adaptation ou d’équipement de résidences principales.[Subvention fosse septique]

Demandez conseil à des professionnels

Peu importe l’aide à laquelle vous aspirez, il vous est recommandé de faire appel à un professionnel, qui vous fournira des informations sur les aides disponibles dans la région où vous résidez, sur les procédures administratives à suivre pour en bénéficier afin que vous puissiez en profiter.

Back To Top