skip to Main Content

Assainissement fosse septique : collectif ou individuel?

Assainissement Fosse Septique : Collectif Ou Individuel?

L’assainissement est un moyen efficace et indispensable pour lutter contre la pollution. En effet, les eaux qui sortent de nos maisons sont constituées de déchets et de matières polluantes nuisibles à l’environnement et à notre santé. Il est donc primordial d’agir et de trouver des solutions. L’assainissement collectif, non collectif ou individuel et autonome fait partie des différentes solutions qui permettent de traiter les eaux usées avant qu’elles ne se dispersent dans la nature.

L’assainissement collectif

Un assainissement est dit collectif si les eaux usées de nos maisons sont reliées aux réseaux de la commune. Dans ce cas, ils sont traités ensemble dans une station d’épuration ou lagune. Les réseaux de cette collecte se présentent sous deux formes : le réseau séparatif et le réseau unitaire.

  • Le réseau séparatif est composé de deux collecteurs qui sont pour les eaux usées et pour les eaux pluviales. Les eaux usées sont les eaux des salles de bain, de cuisine et également des toilettes. Quant aux eaux pluviales, ce sont les eaux de pluie. Ces dernières ne doivent pas être rejetées dans les eaux domestiques. Ce réseau séparatif assure donc une gestion distincte de ces eaux et il est fort conseillé par la commune.
  • Le réseau unitaire, quant à lui, ne dispose que d’un seul collecteur. Les eaux usées et pluviales sont collectées ensemble. Ce type de réseau est ancien et il peut entraîner des difficultés, car le mélange de ces eaux peut entraîner des problèmes d’épuration.

Dans cet assainissement collectif, la commune est le premier responsable de la collecte des eaux. Sa mission est d’assurer la mise en place, l’entretien, le fonctionnement de l’ensemble du réseau et des dégâts qui peuvent s’en suivre. La commune a le droit d’imposer des règles aux propriétaires sur le raccordement des eaux.

Le raccordement des immeubles dans cette forme d’assainissement est déterminé par le code de la Santé publique. Il est obligatoire pour l’ensemble des propriétaires, sauf pour les immeubles qui sont desservis par le réseau et qui se trouvent dans un état de dégradation. Le délai de raccordement est de deux ans, mais peut être prolongé en cas d’insuffisance de moyens financiers ou si le propriétaire dispose déjà d’un système individuel. Quant aux frais, il peut être à la charge du propriétaire si le raccordement est privé. Il peut également être à la charge de la commune si le raccordement est public.

L’assainissement non collectif

Un assainissement est dit non collectif ou individuel si le rejet des eaux usées n’est pas raccordé au réseau public de la commune. C’est un système de traitement individuel des eaux domestiques constituées des eaux de toilette, des lavabos, de cuisine, de lave-linge, de douche, etc. Tout propriétaire d’habitation non desservie par le réseau commun doit, obligatoirement se doter de l’installation adéquate. Elle est constituée d’une fosse toutes eaux pour le prétraitement et d’un dispositif de traitement biologique permettant d’épurer les eaux sorties de la fosse. Ces deux dispositifs peuvent être remplacés par un seul, assurant à la fois le prétraitement et le traitement des eaux usées : c’est la micro station d’épuration. L’assainissement de ces eaux est nécessaire dans la prévention des différentes sortes de risques, que ce soit sanitaire ou environnemental. Cet assainissement est destiné aux immeubles, habitations, sites touristiques ou bureaux. En France, seulement, 1/10e de la population est concerné par ce système. Ici, les frais sont à la charge du particulier.

Back To Top