Home / Devis Gratuits / Les micros-stations d’épuration biologique des eaux usées

Les micros-stations d’épuration biologique des eaux usées

En assainissement, les réglementations en vigueur exigent aux propriétaires dont l’habitation n’est pas connectée au réseau public d’assainissement de se doter d’un système d’assainissement autonome. Ce système, dénommé assainissement non collectif ou assainissement individuel est composé en général, d’une fosse toutes eaux pour le prétraitement des eaux usées, complétée par une filière de traitement des eaux par le sol. Toutefois, ces deux dispositifs peuvent être remplacés par un seul dispositif étanche, remplissant à la fois la fonction de prétraitement et de traitement des eaux usées avant qu’elles ne se déversent dans le milieu naturel. C’est la micro-station d’épuration des eaux usées domestiques, un dispositif composé, en général de trois cuves.

Principe et fonctionnement de la micro-station

La technique de traitement des eaux usées dans la micro-station  est basée sur l’épuration graduelle des eaux usées par décantations successives, accompagnée de l’action des bactéries et enzymes s’y trouvant naturellement pour détruire les substances organiques polluantes. C’est donc un traitement physique et biologique qui se fait en trois étapes :

  • Le prétraitement se réalise dans un premier compartiment, où sont stockées les eaux usées domestiques. Ces dernières subissent une décantation permettant de séparer toutes les particules solides du liquide, une dégradation de tous les éléments polluants d’une façon anaérobique par les micro-organismes présents, une liquéfaction des graisses. C’est l’étape de décantation primaire.
  • Ensuite, l’eau passe dans la deuxième cuve où les matières polluantes sont transformées en gaz carbonique, par les micro-organismes. Cette réaction se fait en présence d’oxygène de l’air introduit en abondance dans la cuve. C’est l’étape de la bio-réaction par voie aérobie.
  • L’eau subit une deuxième décantation dans la troisième cuve pour séparer l’eau des solides résiduels en excès. C’est la clarification, dernière phase du traitement. L’eau qui en sort peut se disperser dans la nature sans présenter de risque.

Les deuxième et troisième cuves sont remplacées par une seule pour certains types de micro-station.

Atouts, faiblesses et devis assainissement fosse septique

Les micros-stations d’épuration présentent de nombreux avantages. C’est un système écologique, étant donné qu’aucun produit chimique n’intervient au cours du traitement. Le dispositif utilisé occupe peu de place que ce soit en surface ou en profondeur. Il s’adapte même au  terrain en pente. La durée d’installation est réduite. C’est un produit qui respecte les normes, car il est doublement contrôlé (marquage européen et agrément national).

Cependant, une absence prolongée peut nuire à son bon fonctionnement, les bactéries perdront leur capacité d’agir sur les substances polluantes en milieu sec. De plus, son utilisation nécessite assez de courant électrique. Il est à noter que les micros stations d’épuration ne doivent pas recevoir l’eau de pluie. Il est indiqué de choisir les marques et les types de micros-stations agrées par les SPANC.

Dans ce contexte, il est conseillé de faire établir des devis fiables par des professionnels, afin de garantir la rentabilité des investissements effectués dans la mise en place des dispositifs.

Scroll To Top