Home / Installation / Pose - Fosse Septique / Procéder à l’installation d’une fosse toutes eaux

Procéder à l’installation d’une fosse toutes eaux

Souvent utilisée à tort, l’appellation « fosse septique » désigne aujourd’hui une fosse « toutes eaux », qui reçoit et prétraite à la fois les eaux-vannes (provenant des toilettes) et les eaux ménagères. Mais pour plus de convenance, nous emploierons le terme « fosse septique ». Indispensable à toute habitation, l’installation d’une fosse septique est une tâche plutôt technique, qui requiert du savoir-faire, et répond à des normes très strictes. Vous trouverez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

Devis gratuit installation fosse septique

Choisir le bon emplacement

La fosse septique est généralement enfouie dans le sol, exigeant une distance minimum réglementaire avec certains éléments qui peuvent potentiellement se trouver dans votre environnement. En l’occurrence, une fosse septique doit être placée au minimum :

  • à 5 mètres de votre habitation ;
  • à 3 mètres des limites de votre propriété ;
  • à 3 mètres de tout arbre ou arbuste ;
  • à 35 mètres de tout contenant d’eau destiné à l’alimentation humaine (puits, sources, captages, etc.).

Rappelez-vous aussi que la fosse septique doit être située en dehors des zones de circulation et des parkings automobiles.

Même si l’envie vous tente, évitez absolument de planter quoi que ce soit au-dessus de votre fosse septique, si ce n’est du gazon.

Enfin, avant de pouvoir installer une fosse septique, il vous faut obtenir une autorisation auprès de votre mairie, en leur envoyant un dossier dans lequel vous mentionnerez certaines informations spécifiques à votre terrain.

Installer la fosse en suivant les normes

Les caractéristiques d’une fosse varient d’une habitation à une autre. Chaque fosse septique requiert donc un procédé d’installation plus ou moins différent. Néanmoins, le mode opératoire de l’installation d’une fosse septique comprend toujours les étapes suivantes :

L’évaluation du volume de la fosse septique

La taille du trou à creuser dépend bien évidemment de celle de la fosse. La taille de la fosse quant à elle est en fonction du nombre de résidents de l’habitation. Mais puisque ce nombre est sujet à des variations (naissances, décès, nouveaux occupants, etc.), il est plus judicieux d’évaluer le volume de la fosse par rapport à la surface d’habitation, en l’occurrence du nombre de pièces de la maison. Une astuce très simple vous permettra de faire facilement cette évaluation, 1 mètre cube pour chaque pièce, soit 1 000 litres/pièce.

Le creusement et le coffrage

Nous vous conseillons de louer les services d’un technicien pour ces opérations. Une fosse septique est constituée de plusieurs composants, dont : le bac à graisse, la fosse proprement dite, les tranchées d’épandage, et le filtre à sable. Le coffrage de la fosse peut être fait en béton, en ciment, ou parfois en plastique renforcé.

La ventilation

Pour votre sécurité et celle des autres, les gaz provenant de la fosse doivent obligatoirement être évacués, via un système de ventilation. La mise en place de ce système est généralement comprise dans le prix de l’installation de fosse.

Une pompe de relevage des eaux usées

Les eaux de la fosse septique sont évacuées vers les égouts par le principe des vases communicants. Éventuellement, lorsque le niveau de l’eau contenue dans votre fosse est inférieur à celui du réseau d’assainissement, vous devrez procéder à un relevage du niveau de ces eaux. Cela se fait grâce à une pompe de relevage des eaux. Demander conseil à un professionnel si cette opération s’avère nécessaire.

comprendrechoisir

Scroll To Top