Home / Financement, crédit & réglementation / Assainissement : objectifs

Assainissement : objectifs

L’assainissement est une méthode de traitement, d’épuration des eaux usées qu’elles soient ménagères, industrielles, ou pluviales. On distingue déjà l’assainissement collectif à l’assainissement autonome, mais faut-il encore dire en quels termes l’action d’assainir nous regarde. En effet, la pollution de l’eau est le résultat immédiat de notre consommation quotidienne en matière d’eau. A ce stade, il est évident qu’il y a des mesures et responsabilités à prendre. En quelle circonstance pourrait-on alors recourir à l’assainissement ? Que faut-il savoir au fait d’être affilié à un système d’épuration collective ou autonome?

But de l’assainissement

L’action d’assainir consiste à épurer les eaux résultantes des activités ménagères de la population. Elles peuvent prendre de multiple forme selon l’usage qu’on en fait. Elles peuvent alors provenir

  • De la salle de bain, des vaisseliers, et appareils ménagers pouvant user des produits contenant des substances chimiques (eaux grises).
  • De la cuisine, comportant des couches graisseuses de nos aliments (eaux de cuisines).
  • Des chasses de toilette (eaux noires).

Ces eaux sous leurs formes sont extrêmement nocives de par leurs constituants tels que les micro-organismes, les substances chimiques (azote, phosphore, etc.). Bien que ces agents agissent sur l’homme, ils affectent encore plus l’environnement. Ils peuvent contribuer à la synthèse de nouvelle espèce d’agent contaminant (maladie) et avance à un rythme où la nature se trouve de plus en plus dépassée. Pas seulement pour aujourd’hui, mais pour la qualité de l’environnement qu’on laissera à nos descendants. L’épuration des eaux domestiques de ces polluants est plus impératif que jamais, pour la sauvegarde de l’état sanitaire du monde et la sécurité de l’environnement. Donc, l’objectif à atteindre en mettant en place l’assainissement, à l’aide des systèmes d’épuration c’est de dépolluer les eaux qu’on utilise et de les remettre à l’état sain à leur propriétaire qui est la nature.

Différents systèmes dans l’assainissement

Il y a deux sortes de système de traitement des eaux domestiques. D’abord, l’assainissement dit autonome. Ce système englobe tous les appareils d’épurations des habitations qui ne sont pas affiliés aux réseaux communaux ou de coopération communale. Bien qu’il entraîne des coûts élevés, des normes sont à promouvoir pour les habitations non raccordées au tout à l’égout. Ces coûts se répartissent généralement comme suit :

  • La quasi-totalité des prestations du SPANC (contrôle, etc.) sont au frais des ménages.
  • Les opérations financières d’installation et de suivi périodique sont réglées soit par les propriétaires soit de son plein gré par l’administration communale.

Parmi les systèmes d’assainissement autonomes, on trouve également l’assainissement Non Collectif à titre individuel qui est un système conçu pour un foyer ou un immeuble, et également l’assainissement Semi-Collectif en groupe d’où un traitement avec un seul appareil dont l’association entre ménage assure les frais.

Ensuite, l’assainissement dit collectif appelé communément le système tout à l’égout. Ce type d’assainissement concerne les maisons et les bâtiments affiliés aux réseaux d’épuration collective. Les eaux usées de chaque domicile, par le biais d’un égout commun, sont  collectées et dépolluées en même temps. Il y a deux modèles d’acheminement des eaux (flux). L’un, un modèle récent, collecte les deux types d’eaux qui sont les eaux usées et les eaux de pluie avec deux conduits différents  (flux séparatif). L’autre, un modèle traditionnel, les achemine directement ensemble (flux unitaire).

Scroll To Top